Les aliments à éviter en cas d’aphte

Les éléments déclencheurs des aphtes sont nombreux : le stress, la fatigue ou encore les aliments acides. Les aphtes sont des petites lésions bénignes parfois douloureuses qui se situent au niveau de la langue, des gencives, de la bouche, sur la face interne des lèvres et du palais.

Découvrez dans cet article les aliments qui favorisent leur développement, et donc à éviter.

Les noix et les fruits à coque

Les noix et les fruits à coque

Ces aliments gras sont allergènes. Ils provoquent une acidité au sein de l’estomac et favorisent l’apparition des aphtes le lendemain. Selon les statistiques des chercheurs, environ 8 % des patients sont victimes d’aphtes à cause de la consommation des fruits secs.

Si vous êtes déjà sujet aux aphtes, ces derniers ont tendance à s’aggraver encore plus après avoir goûté à ce genre de nourriture. Les préparations industrielles sont strictement interdites.

Les jus de fruits et les aliments acides

Les jus de fruits et les aliments acides

Même si les jus de fruit sont délicieux, certains favorisent l’hyperacidité de l’organisme. Le kiwi, la tomate, l’ananas, la pêche et les fruits contenant des granules sont à l’origine du reflux gastro-œsophagien.

En effet, l’acide benzoïque sous forme d’additif alimentaire augmente l’acide chlorhydrique présent dans l’estomac. La réaction de ces deux éléments entraine automatiquement l’apparition des aphtes.

Ces boissons accentuent également la douleur et accroissent encore plus la gêne. Sinon, l’alcool et le café provoquent l’irritation de la muqueuse buccale, particulièrement chez les personnes prédisposées.

Les fromages à pâte dure

Les fromages à pâte dure

Le gruyère contient de la tyramine. C’est une substance présente dans les produits fermentés et qui déclenche une réaction d’hypersensibilité. Le fromage cause les aphtes à 20 % et les aggrave à 28 % chez les patients. Cet aliment est aussi un acidifiant. Une fois que vous en consommez, il provoque un taux d’acidité élevé dans le corps.

Si vous voulez esquiver le développement de ce genre de plaie, il est fortement déconseillé de manger des fromages à pâtes dures comme le parmesan, le comté, le gouda et même le fameux camembert.

Les soins naturels des aphtes

soins des aphtes

La première chose à faire est un bain de bouche avec une solution d’argent colloïdal. Répétez deux à trois fois dans la journée. Gardez en bouche pendant 5 minutes. Sinon, il existe d’autres alternatives qui peuvent remplacer la solution d’argent colloïdal. Vous pouvez employer de l’aspirine, de l’argile, du bicarbonate de soude, de l’eau salée, une décoction de guimauve, de la propolis, de la sauge ou encore de la réglisse…

Le gel d’aloe vera est aussi un remède efficace contre les aphtes. Pour obtenir la gelée, il faut couper le bout de la feuille charnue au milieu. Retirez les épines à l’aide d’un ciseau. Ensuite, tranchez-la en deux en suivant le sens de la longueur et grattez l’intérieur pour recueillir la substance transparente et gélatineuse. Appliquez-la directement sur la plaie et laissez reposer quelques instants avant de rincer à l’eau froide. Attention : le goût du gel est amer.

Sinon vous pouvez aussi imbiber un coton-tige d’huile essentielle de TeaTree. Appliquez sur l’aphte 2 à 3 fois par jours. Ce traitement ne doit pas dépasser plus de 3 jours. Vous pouvez remplacer l’huile essentielle avec un mélange d’eau tiède et d’eau oxygénée en quantité égale.

Enfin, la barre de propolis peut également faire des miracles. Elle contient en effet des composants anti-inflammatoires, antiseptique, anesthésiant, cicatrisant et purifiant. Mâchez-la et gardez-le plus longtemps possible dans votre bouche pour faire disparaitre les aphtes.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.