Astronomie : une planète monstre repérée près d’une petite étoile

Alors que les astronomes croyaient tout savoir de la Voie lactée, on continue à découvrir des objets célestes jamais détectés auparavant. Tout récemment, un communiqué de la Royal Astronomial Society (RAS) de Londres a annoncé l’existence d’une planète dite « monstre » qui ne devrait pas exister en théorie.

Le fait est pourtant qu’elle existe bel et bien. Cette planète monstre a été découverte autour d’une étoile naine peu lumineuse. Cette découverte incroyable contredit le savoir des astronomes qui sont contre l’idée de la formation planétaire.

Comment se forment les planètes ?

En fait, les planètes sont formées à partir de nuage de poussière et de débris qui s’agglomèrent petit à petit pour former un corps céleste autour d’une nouvelle étoile. Selon la théorie, les petites étoiles peuvent être à l’origine de planètes rocheuses « mais ne peuvent pas rassembler assez de matières pour former des planètes de la taille de Jupiter » indique le communiqué du RAS. Or le volume de cette planète récemment découvert est pourtant similaire à celui de Jupiter, soit, la plus grosse planète du système solaire.

planete montsre

Les auteurs de cette étude ne cachent pas leur étonnement du fait du volume de ce gazeux géant dont « le rayon de la planète fait environ 25 % de celui de son étoile, elle est très grande par rapport à son hôte », explique un coauteur de l’étude à l’AFP.

Un géant gazeux difficile à détecter

Bien que la NGTS-1b – nom scientifique de la planète monstre – soit énorme, il n’a pas été facile de la repérer en raison de son étoile parente, minuscule et peu lumineuse. On pouvait lire dans le communiqué que la planète orbite se situe très à proximité de son étoile, à une distance égale à 3 % de celle qui sépare la Terre et le Soleil.

Royal_Astronomical_Society

En fait, elle doit son nom au réseau de télescopes Next-Generation Transit Survey NGTS, installé au Chili, plus précisément dans le désert d’Acatama. Ce réseau regroupe une douzaine de télescopes. Avec son étoile baptisée NGTS-1, elle a été découverte à près de 600 années-lumière de la Terre, dans une constellation Columba. Reste à savoir si d’autres surprises pourraient s’y cacher et n’attendent que d’être découvertes.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire