Comment diagnostiquer une infection urinaire ?

L’infection urinaire est la deuxième cause infectieuse de consultations et de prescriptions d’antibiotiques après les infections respiratoires. Elle est assez répandue, surtout chez les femmes adultes qui sont 40 à 50 % à se dire avoir été confrontées à une infection urinaire au moins une fois dans sa vie.

 Infections urinaires : que sont-elles ?

infection urinaire

Les infections urinaires ou infections des voies urinaires, également connues sous l’abréviation de UIV, désignent les infections des structures anatomiques qui forment le système urinaire, à savoir les reins, les uretères, la vessie et l’urètre. Elles se produisent généralement lorsque les bactéries, pénétrant à travers l’urètre, prolifèrent et se multiplient dans les voies urinaires. Bien qu’elles puissent se développer chez tous les sujets, sans distinction de sexe et d’âge, les infections surviennent plus fréquemment chez les femmes.

 Quelles sont les causes des infections des voies urinaires ?

 Les infections des voies urinaires sont généralement causées par des bactéries qui migrent à travers l’urètre ou par des bactéries à l’intérieur du corps, généralement dans l’intestin, en raison d’une question de contiguïté. Les femmes sont plus susceptibles d’attraper ce type d’infection parce que la sortie de l’urètre est proche de l’anus et du vagin, deux zones normalement peuplées de bactéries.

infection urinaire bacterie

Parmi les agents pathogènes capables de provoquer des infections des voies urinaires, on trouve l’Escherichia Coli et la Staphylococcus saprophyticus, ainsi que d’autres bactéries vivant dans l’environnement intestinal. Parmi les causes d’infections urinaires, on trouve également la constipation due à la permanence des fèces dans la région rectale, des facteurs anatomiques qui entravent le flux urinaire normal, mais également une hypertrophie de la prostate chez l’homme.

D’autres causes concernent des prédispositions génétiques et les maladies associées à ce type d’infections, parmi lesquelles on trouve non seulement le diabète, mais aussi le prolapsus utérin ou de la vessie, la présence de cathéters et l’utilisation de contraceptifs comme le diaphragme qui peut modifier la flore par voie vaginale.

Symptômes des infections des voies urinaires

 Il existe différents types d’infections des voies urinaires, ce qui peut se rapporter à l’homme ou la femme. Néanmoins, certains symptômes communs peuvent être représentés par :

  • une augmentation de la fréquence de la miction accompagnée d’une forte douleur et brûlure,
  • une douleur dans la région pubienne,
  • un sentiment de ne pas avoir complètement vidé la vessie,
  • des frissons,
  • de la fièvre,
  • du sang dans les urines.

infection urinaire symptomes

Parmi ces symptômes des infections des voies urinaires, s’ajoutent également des douleurs dans le bassin et la région lombaire.

Toutefois, en définissant les différentes infections urinaires, les médecins parlent d’urétrite lorsque l’infection urinaire se limite à l’urètre. Il s’agit d’une cystite lorsque le processus infectieux affecte la vessie. On parle d’urétérite lorsque l’infection se situe dans l’un des uretères. Enfin, il s’agit d’une pyélonéphrite lorsque l’infection affecte l’un des reins. Donc, les symptômes varient également selon le type d’infection.

Comment les diagnostiquer ?

 Pour diagnostiquer une infection urinaire, un prélèvement d’urine est souvent nécessaire pour détecter et identifier d’éventuelles bactéries et pouvoir déterminer leur sensibilité aux antibiotiques.

Les antécédents médicaux et un examen physique approprié fournissent des données suffisantes pour atteindre le diagnostic qui déterminera si oui ou non il y a infection des voies urinaires dans la plupart des cas. Une culture d’urine positive est nécessaire pour confirmer le diagnostic.

infection urinaire prelevement urine

Mais le moyen le plus rapide et efficace pour diagnostiquer une infection urinaire est sans nul doute un ECBU ou Examen Cytobactériologique des Urines. Cet examen consiste à prélever de l’urine soit sans sondage, sur une personne autonome, soit avec sondage, pour les malades porteurs d’une sonde. Le but est de rechercher la présence de germes. Le prélèvement se fait après une toilette locale minutieuse.

Un ECBU comprend deux principales étapes :

  • l’analyse systématique de l’urine et des sédiments pour détecter la présence de bactéries, de sang… Il s’ensuit ensuite les bandes réactives qui, par différentes réactions chimiques, montre rapidement le cas d’une infection ou non.
  • la culture de l’échantillon collecté en milieux spécifiques qui permettra de réaliser la quantification, l’identification et le profil de sensibilité aux antibiotiques du germe éventuel.

Comment est traitée l’infection ?

 Le traitement des infections urinaires, dans la plupart des cas, repose sur l’administration de médicaments antibactériens. Cela implique l’élimination des agents pathogènes des voies urinaires à l’aide d’antimicrobiens appropriés. À noter que le type de médicament utilisé et la durée du traitement dépendent de la bactérie responsable de l’infection et des antécédents cliniques de la personne.

infection urinaire traitement

Les patients à faible risque, ou asymptomatiques, ne sont pas traités. Quant aux patients symptomatiques et à haut risque, ils sont traités avec des antibiotiques et des mesures de soutien. À préciser que le cathéter doit être remplacé lorsque le traitement est commencé. Le choix de l’antibiothérapie empirique est similaire à celui de la pyélonéphrite aiguë. Parfois, la vancomycine est ajoutée. Par la suite, les antibiotiques doivent être utilisés avec le spectre d’activité le plus étroit, basé sur des tests de culture et de sensibilité. La durée optimale n’est pas bien définie, mais il est raisonnable d’effectuer 7 à 14 jours chez les patients ayant eu une réponse clinique satisfaisante, y compris la résolution des manifestations systémiques.

Ces dernières années, un traitement minute contre les infections urinaires est devenu populaire. Il s’agit d’un remède dont la formule est à base d’ingrédients 100 % naturels et qui serait capable de traiter l’infection en quelques minutes. Mais les chercheurs démentent toujours son efficacité. Ainsi, les recherches continuent pour déterminer si ce traitement naturel peut vraiment guérir les infections urinaires ou pas.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.