Comment prendre l’avion quand on soufre d’apnée du sommeil ?

Il serait dommage de rester chez soi à longueur d’année parce que l’on souffre du syndrome d’apnées du sommeil. Il est vrai que l’équipement nécessaire pour traiter la pathologie reste assez encombrant.

La machine utilisée correspond à une assistance respiratoire dite à pression positive continue (PPC). Elle est certes très utile pour éviter l’apnée du sommeil mais peu commode à transporter. Il peut être compliqué de monter dans un avion avec un tel appareillage.

Et bien sûr, pas question d’interrompre son traitement pendant les vacances. Alors il vaut mieux anticiper son départ en prenant quelques précautions qui faciliteront le transport.

Tout préparer avant de partir

Tout d’abord, il est important de bien préparer son départ pour ne rien oublier. La machine destinée à traiter l’apnée du sommeil doit être placée dans un sac de transport adapté. On pensera à prendre tous les éléments qui la compose pour éviter une mauvaise surprise à l’arrivée.

Par exemple, dans certains pays, les prises électriques et le courant délivré ne correspondent pas au branchement et au fonctionnement de l’appareil PPC. Afin de ne pas endommager la machine, il est donc indispensable de se procurer un adaptateur avant de partir.
 

Prendre l’avion avec une machine PPC

Avant de monter à bord d’un avion, chacun doit se soumettre à plusieurs contrôles de sécurité. Fort heureusement, les patients qui souffrent d’apnées du sommeil sont autorisés à se présenter avec leur machine PPC.

Toutefois, lors du contrôle, quelques explications auprès du personnel de l’aéroport seront peut-être nécessaires. Présenter une copie de sa prescription médicale est une bonne idée pour ne pas avoir à se justifier. Un douanier qualifié saura de quoi il s’agit et vous laissera passer.

On peut aussi ouvrir la mallette de transport afin de la soumettre à une inspection réglementaire. En revanche, pour une question d’hygiène, la manipulation de l’appareil par les agents de sécurité n’est pas recommandée.

Enfin, une fois dans l’avion, il convient de placer la machine dans un coffre à bagages en vérifiant sa stabilité. Voilà, les vacances peuvent désormais commencer !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire