Comment se servir d’un presse-purée électrique ?

Certes, il n’y a pas besoin d’un diplôme en ingénierie pour pouvoir se servir d’un presse-purée. Mais il peut être intéressant d’obtenir quelques conseils sur la manière de l’utiliser. L’objectif étant de préparer une purée de pommes de terre fluide et qui ne colle pas. Voici donc nos recommandations à mettre en application sans attendre.

Presse-purée électrique ou manuel ?

Avant toute chose, il convient de choisir le bon matériel. Le presse-purée manuel est le moins couteux. Mais il n’est pas vraiment le plus pratique si l’on doit concocter une purée pour 10 personnes.

Nous vous conseillons plutôt d’opter pour un presse-purée électrique. On en trouve facilement à des prix abordables dans la plupart des grandes surfaces. Cet appareil électroménager facilite grandement la préparation de la purée puisqu’il suffit de presser le bouton on/off pour le mettre en marche. C’est bête comme chou…

Préparer les pommes de terre

Pour préparer une purée, il faut d’abord peler les pommes de terre. Cela peut prendre un peu de temps mais c’est l’essentiel du travail. Certains préfèreront ignorer cette étape afin d’intégrer la peau au mélange. C’est une option qui rend la préparation moins fastidieuse.

Ensuite, on fait bouillir les pommes de terre dans une casserole d’eau chaude. Quand elles sont cuites, il ne reste plus qu’à réduire les patates à l’aide d’un presse-purée électrique en quelques secondes seulement.

Broyer en douceur

L’opération qui consiste à réduire le pommes de terre en purée n’est pas compliquée. Toutefois, il est important de ne pas mixer le mélange trop vite avec le presse-purée.

En effet, une vitesse trop rapide risque de libérer l’amylose contenue dans l’amidon. Cette réaction moléculaire est à l’origine de la purée gluante. Mieux vaut donc y aller tranquillement pour que la texture reste belle et légère.

Si l’étape du broyage est réalisée en douceur, on obtient une purée de pommes de terre qui pourrait être servie dans n’importe quel restaurant. Et voilà, il ne reste plus qu’à faire la vaisselle

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire