Une start-up de La City souhaite innover le marché des crypto-monnaies

La start-up londienne Tramonex envisage de révolutionner le marché des monnaies virtuelles dans les mois à venir. Un projet que le gouvernement britannique tient à suivre de près, compte tenu du fait qu’il le finance en partie. Il est à noter que les crypto-monnaies sont utilisées pour des transferts de fonds.

Cela remonte à quelques mois plus tôt, quand le gouvernement décide d’octroyer 250.000 livres (environ dans les 300.000 euros) à la start-up locale Tramonex pour mettre en œuvre un système de transaction électronique efficace, inspiré du Bitcoin et de la Blockchain. A priori, c’est une affaire qui vise à réaliser des transactions financières plus flexibles qui pourront se passer du système bancaire à l’avenir.

 Une technicité approuvée

Tramonex a su faire preuve d’efficacité dans son travail en élaborant un prototype qui marche. En plus de cela, les travaux vont pouvoir servir de base à une initiative plus élargie, ce qui serait en mesure de changer de façon radicale la donne dans le domaine des crypto-monnaies. Entre temps, la start-up a créé sa propre société financière baptisée sous le nom de DLT Finance. L’entreprise en question va se servir de cette technologie pour créer un fonds indiciel basé sur les monnaies virtuelles. D’ici quelques semaines, l’indice devrait entrer en fonction.

 Mise en place d’un indice boursier et d’un fonds

bitcoinDans un premier temps, DLT Finance va mettre au point un indice boursier coté en continu, celui-ci regroupera les 10 principales crypto-monnaies dont le Bitcoin, mais également l’Ethereum et le Ripple. En fait, ce sont ces monnaies virtuelles auxquelles les grandes enseignes du secteur bancaire ont recours. L’objectif étant de créer un baromètre fiable de l’offre et de la demande, soit, le premier jamais conçu auparavant.

Une fois que l’indice sera mis en place et bien fonctionnel, le travail suivant consiste à s’en servir de base pour un fonds indexé où chacun pourra investir en toute transparence. Une expérimentation unique pour ce marché très délicat à la fois volatile et spéculatif. « Aujourd’hui, c’est un marché encore très difficile » admet Dave Askey, le co-fondateur de DLT Finance.

Il faut avoir suffisamment de connaissances techniques dans le domaine pour investir dans les crypto-monnaies, aussi bien pour trader que pour entretenir ses actifs. Dans ce contexte, la start-up souhaite atteindre un public plus large à travers cette initiative. Et pourquoi pas de réunir les « geeks » qui excellent dans ce domaine, sans pour autant négliger les investisseurs traditionnels.

Un challenge initié par DLT Finance

A déduire que DLT Finance lance le défi sur le marché des crypto-monnaies, car la mise en place d’une telle initiative vise à imposer des règles de transparence et d’usages strictes, sous l’œil vigilant du régulateur boursier de La City.

Les risques seront minimisés pour l’investisseur souvent rebuté par un investissement direct, tant pour des raisons de technicité que de sécurité. En outre, nombreuses sont les plateformes de transaction de monnaies qui ont été victimes des vols et des piratages au cours de ces derniers mois. Avec cette nouvelle recette, la société de Tramonex entend réaliser un stockage à froid hors ligne, notamment sur les données les plus sensibles entre vendeur et acheteur au moment des transactions. Ainsi, les deux parties peuvent avoir l’esprit tranquille quant à l’usage de ces monnaies.

cacuptuweaayson

 

 Convaincre les « Miners »

La start-up pourrait remporter un pari gagnant tout en garantissant des perspectives extrêmement porteuses pour la Bourse de Londres, même si la place financière demeure dans les incertitudes liées au Brexit. Toutefois, la tâche la plus rude serait celle de convaincre et de rationaliser cet univers qui semble instable pour le moment, essentiellement composés de Mineurs. En réussissant à persuader ces derniers, DLT Finance pourra franchir le pas dans ce secteur en révolutionnant ce monde d’initiés chevronnés.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire