Une garantie obsèques pour préserver ses proches

La garantie obsèques a pour vocation de protéger les proches en leur évitant de payer les funérailles du défunt souscripteur. Elle prend en charge les frais liés à l'organisation des obsèques mais peut aussi faire état des dernières volontés du défunt. Il convient au préalable de souscrire à un contrat obsèques.

Pourquoi souscrire un contrat obsèques 

La perte d'un proche est toujours une étape effroyable. Parfois, en plus de la douleur engendrée par le décès d'un être cher s'ajoutent des frais d'obsèques auxquels n'étaient pas forcément préparés les familles et qu'elles ne peuvent pas toujours prendre en charge. Selon l’UFC-Que Choisir, des obsèques coûtent en moyenne 3 900 euros. Ce montant tient compte de l’achat de la sépulture, du type de funérailles, des frais administratifs et des frais dits facultatifs tels que les fleurs, le faire-part. Une assurance obsèques prend en charge les frais et l’organisation des funérailles à hauteur du montant indiqué dans le contrat souscrit.

Quel type de contrat garantie obsèques ?

Un contrat obsèques peut être souscrit tant auprès d'une assurance, d'une mutuelle que d'une banque. Le premier type de contrat est une assurance obsèques en capital. Elle verse au(x) bénéficiaire(s) du contrat une somme d’argent prédéfinie qui lui (leur) servira à financer les obsèques. Depuis le 26 juillet 2013, la loi de séparation et de régulation des activités bancaires n° 2013-672 prévoit que le versement soit désormais exclusivement consacré au paiement des obsèques du défunt.

L’assurance obsèques en prestations permet quant à elle de soulager la famille, d’organiser et de payer de son vivant ses obsèques auprès d’une société de pompes funèbres. Le souscripteur opte alors pour une garantie obsèques en prestations standardisées. Celle-ci laisse le choix entre l’inhumation ou la crémation, la cérémonie religieuse ou civile. En tout état de cause, il ne faut pas confondre une assurance obsèques avec une assurance décès. La première vise à régler les frais d'obsèques quelle que soit la cause du décès, alors que la seconde est une somme d'argent versée à une personne désignée par le souscripteur.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.