Automatiser un éclairage avec un détecteur de mouvement

Il n’est pas difficile de s’offrir un peu de confort à la maison. Il suffit juste de s’intéresser d’un peu plus près à la domotique. Désormais, une multitude de petits appareils se chargent de gérer les actions du quotidien à notre place : ouvrir une porte, allumer une lampe, optimiser le chauffage…

Parmi tous ces équipements, le détecteur de mouvement est certainement le meilleur allié pour automatiser un éclairage extérieur. Ce dispositif améliore la sécurité et participe à réduire la consommation d’électricité en contrôlant l’extinction de la lumière.

Un environnement adapté

Pour automatiser l’éclairage d’une porte d’entrée, d’un portail, d’un garage ou d’une allée de jardin, il est important de choisir un détecteur de mouvement adapté au lieu. La zone couverte par l’appareil doit être dégagée afin de limiter les interférences.

Par exemple, si le capteur est trop proche de la rue, il risque de se déclencher à chaque passage d’une voiture ou d’un piéton. Si la zone à couvrir est un espace boisé, le balancement des branches peut également entrainer le déclenchement du détecteur de mouvement.

Toutes ces situations entraineront un allumage inutile des lampes et, par conséquent, une consommation superflue de courant. Il convient donc d’identifier le meilleur endroit où installer le capteur.

Fixation et réglage

En suivant les instructions de montage, l’installation d’un détecteur de mouvement n’a rien de très compliqué. Il faut en général fixer le capteur sur un mur à une hauteur d’au moins 2 mètres pour balayer correctement les alentours.

Le matériel se branche sur le réseau électrique en prenant soin de disjoncter le compteur avant toute manipulation. On relie ensuite la lampe au détecteur de mouvement. Ce dernier jouera le rôle d’interrupteur en se déclenchant automatiquement à l’approche d’une personne.

Il est possible de régler l’intensité de la détection, la portée et la durée d’allumage sur la plupart des détecteurs de mouvement. Chacun peut ainsi personnaliser les paramétrages en fonction de ses besoins. Lorsque tout est en place, il n’y a plus qu’à laisser l’appareil gérer lui-même l’éclairage extérieur et profiter du confort de la domotique !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.