Le thé et ses multiples bienfaits : tout ce qu’il faut savoir

Le thé date de 200 ans avant Jésus-Christ, pourtant sa notoriété ne fait que grandir. Il n’a en rien perdu de sa superbe et se décline désormais sous plusieurs couleurs. C’est la boisson la plus communément prise dans les 4 coins du monde après l’eau.

Thé

Les origines du thé

Le thé est apparenté à la plante Camelia Sinensis. La Chine est le pays d’origine de cette plante et c’est également de là-bas que vient l’idée d’utiliser ses feuilles afin de confectionner un breuvage.

Selon la légende, un empereur chinois, Shen Nong, faisait bouillir son eau avant de la boire afin de la purifier. Un jour, il se reposa sous l’arbuste du Camelia Sinensis et s’assoupit. Quand il s’éveilla de sa sieste, il retrouva des feuilles de cet arbre dans son thé et la bu quand même. La mixture lui a particulièrement plu et il décida de cultiver cette plante.

Par la suite, il encouragea ses sujets à prendre régulièrement cette boisson et cette habitude devient une coutume qui dépassera les frontières de la Chine.

Au VIIIème siècle, l’art du thé fit son apparition avec les premiers procédés de production, de transformation et d’accommodation du thé. Le thé est alors bu sous plusieurs variantes : salée, agrémenté d’écorces d’agrumes, d’épices et de fruits, en tisane sans oublier de devenir la boisson officielle des moines bouddhistes.

Ce n’est que vers 1644 que son mode de consommation dans une théière, infusé parfois plusieurs fois a vu le jour.

Thé

Les différents rituels du thé

Bien que le thé soit une boisson universelle, il subit les influences des traditions du pays où il passe : il peut être bu sans sucre, corsé, glacé et parfois agrémenté d’autres ingrédients.

Au Japon, on lui consacre une cérémonie. Le thé japonais se compose exclusivement de thé vert, et le célèbre thé matcha vient de là-bas. Sa poudre moulue d’un vert profond provient de feuilles cultivées selon des rituels précis. Au contact de l’eau bouillante, cette précieuse poudre se transforme en thé mousseux.

En Grande Bretagne, le « tea time » est sacré. Ne pas en boire chaque jour équivaut presque à renier ses origines britanniques.

En Russie, il faut utiliser un samovar pour le préparer.

Le thé indien quant à lui est très épicé. Il est mieux connu sous l’appellation « chaï ». C’est un thé noir aux épices, aromatique et souvent servi bien sucré avec un nuage de lait.

Le thé au Tibet est un mélange de thé, de sel et de beurre de yack. Après avoir été infusé pendant plusieurs heures, ce thé de couleur jaunâtre et âpre est ensuite battu avec du beurre et du sel. Il est ensuite présenté dans des bols en porcelaine.

Il vous est donc possible de voyager rien qu’en préparant le thé chez vous. Afin d’être sûr de ne pas vous tromper, il vous reste à trouver un appareil efficace sur Machinethe.fr

Thé

Les bienfaits

Si le thé est toujours autant apprécié dans plusieurs pays, c’est qu’il a de nombreux bénéfices à en boire.

Premièrement, le thé contribuerait à garder la ligne. L’association entre les catéchines et la caféine pourrait augmenter la dépense énergétique et stimuler l’oxydation des gras. En tout cas, le thé est non calorifique et ne fait donc pas grossir.

Côté confort et esthétique, boire du thé aide à avoir de belles dents, car il renferme du fluor provenant du sol. Bien sûr, si vous ajoutez du sucre, cela n’est plus valable.

En ce qui concerne la santé, boire du thé protègerait de certaines formes de cancer comme celui du sein, de la prostate, des ovaires et de l’endomètre. Le thé vert en particulier serait un aliment anticancer.

Sinon, le thé réduit les risques de maladies cardio-vasculaires, car sa forte teneur en antioxydant réduit l’oxydation du mauvais cholestérol.

Boire du thé éloigne également les maladies cognitives comme la maladie de Parkinson ou celle d’Alzheimer.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.