Point sur le stockage de produits inflammables et chimiques

Le stockage de produits chimiques et inflammables fait l’objet de nombreuses réglementations auxquelles il faut être particulièrement vigilant. Une défaillance à cet égard pourrait avoir de fâcheuses conséquences jusqu’à provoquer des accidents graves tels que des incendies, des chutes, des projections voire des explosions pour les cas les plus importants. C’est pourquoi l’aménagement des entrepôts, des laboratoires et de manière générale, de tous les locaux qui stockent des produits dangereux — particulièrement les produits inflammables — doit obligatoirement faire l’objet d’un agencement personnalisé dans le but de réduire les risques d’une mauvaise manipulation ou d’un stockage défaillant. Pour ce faire, plusieurs solutions sont possibles pour minimiser les dangers telles que l’affichage d’une bonne signalisation, la séparation des produits jugés incompatibles, la prévention des risques, la mise en place d’une bonne ventilation, l’investissement dans du mobilier approprié, etc. Faisons un tour d’horizon de la situation !

Stockage de produits inflammables : quels sont les équipements indispensables ?

Ce point est d’autant plus important pour ceux qui manient des produits chimiques à longueur de journée. C’est le cas des laboratoires de chimie qui, en plus de stocker des produits dangereux, les manipulent régulièrement. Ces produits peuvent être de toutes natures : solides, liquides, pulvérulents, etc., et provoquer toutes sortes de risques : des incendies, des explosions, des irritations, des brûlures, un cancer, etc.

Pour lutter efficacement contre les risques d’incendie ou d’explosion, il est nécessaire de stocker les produits à risque dans une armoire pour produit inflammable. Lorsqu’un incendie se déclare, qu’il soit au sein du bâtiment même ou à l’extérieur de ce dernier, la présence de produits chimiques multiplie grandement les risques d’explosion et complique l’intervention des pompiers.

C’est pourquoi les stocker dans une armoire prévue à cet effet est nécessaire pour limiter la propagation de l’incendie. Cette dernière agit comme une barrière de protection pendant quelques minutes (15 à 90 minutes selon les modèles) permettant ainsi aux individus encore dans les locaux de bénéficier de davantage de temps pour évacuer les lieux. Pour que l’armoire soit efficace, elle doit être correctement ventilée ; c’est pourquoi vous trouverez des entrées et sorties d’air qui devront être impérativement reliées à une ventilation.

Pour éviter que les déversements de produits n’atteignent les locaux en débordant de l’armoire, celle-ci devra être équipée d’un bac de rétention dont la capacité minimale est en fonction du nombre de produits stockés à l’intérieur. Si malgré ces précautions, des déversements se sont produits, il faudra alors intervenir au plus vite pour sécuriser le périmètre. Pour cela, des kits anti pollution existent, permettant d’une part de baliser les lieux avec un boudin de polypropylène qui évitent la propagation de la substance chimique en cause et d’autre part de nettoyer la source polluante avec les feuilles absorbantes fournies dans le kit.

Quelles règles adopter pour le stockage de produits chimiques ?

À l’exception de cas spécifiques, les dangers inhérents au stockage de produits chimiques pourraient être évités en se conformant à quelques principes d’organisation :

  • Limitez, si possible, les allées et venues dans les locaux présentant des risques. Parmi tous les salariés, seuls quelques-uns doivent être habilités à pouvoir s’y rendre. À ce titre, ils devront suivre une formation spécifique pour se sensibiliser aux divers risques. En procédant ainsi, vous limitez les erreurs humaines dues à une ignorance des règles de sécurité propres au stockage de produits chimiques.
  • En matière de stockage, c’est la règle du “premier produit entré, premier sorti” qui prédomine. Vous ne devez en aucune manière déroger à cette règle. Cette rotation est nécessaire pour limiter les produits dont la date de péremption serait dépassée. Enfin, vous devez tenir un registre et savoir quels sont exactement les produits stockés et en quelle quantité.
  • Un plan précis doit être formulé pour celles et ceux qui pénétreront dans les locaux. Ce dernier donnera un certain nombre de recommandations, notamment sur les principales erreurs commises : rangement d’outils à côté de produits chimiques, stockage en hauteur des produits lourds et/ou liquides, etc.
  • Libérez les issues de secours et toutes les ouvertures de manière générale. Aucun outil, aucune armoire ne doit bloquer, même partiellement, les chemins pour sortir des lieux en cas de besoin. Ce point est également important pour l’intervention à venir des pompiers.

Cette liste n’est pas exhaustive. En ce sens, mieux vaut être trop prudent que pas assez. Pensez aussi à consulter les normes et réglementations légales à ce sujet et les recommandations fournies par l’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS).

Bien connaître les produits stockés et les incompatibilités

Certains produits peuvent se modifier et/ou se dégrader lorsqu’ils sont au contact d’éléments naturels. C’est le cas notamment des produits hygroscopiques qui craignent l’humidité par exemple. Mais ce peut être la chaleur avec les produits sublimables, le froid avec les produits gélifiables, la lumière avec les produits polymérisables, l’oxygène de l’air avec les produits oxydables, etc. De plus, certaines substances chimiques peuvent se modifier en cas d’incompatibilités avec d’autres produits chimiques, jusqu’à provoquer des projections, des vapeurs nocives, des réactions exothermiques, des incendies, etc. C’est pourquoi vous devez impérativement faire l’inventaire de vos produits et connaître leurs caractéristiques par cœur, sans quoi vous vous exposez à de gros problèmes en cas d’erreur.

Une signalisation appropriée

Cela va de soi, mais adopter une signalisation claire et précise pouvant être vue par tout le personnel est le minimum à faire. Les éléments de signalétique peuvent servir à indiquer plusieurs choses comme l’interdiction de fumer à proximité des produits dangereux, l’obligation de porter un masque en présence de matières corrosives, etc. Ces derniers servent aussi à informer plus précisément le personnel des règles à respecter, notamment sur les procédures de stockage ou les incompatibilités des produits entre eux ou en présence d’éléments naturels tels que l’humidité, l’eau, le froid, etc.

Le dispositif signalétique doit être en conformité avec les dispositions réglementaires ; les nouveaux arrivants doivent obligatoirement en être informés.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.