Culte de la minceur : piège à c… ?

Culte de la minceur

Ces dernières années, les stars, mannequins et autres top modèles ont transmis en chacun de nous des modèles de beauté et de minceur omniprésents dans la société. La TV, les pubs et les magazines féminins transmettent des images tendant à promouvoir la beauté de la minceur.

De notre côté, nous ne savons pas nous libérer de cette perception du culte de la minceur, une valeur qui incarne la réussite, le succès, la santé et aussi le contrôle de soi. C’est donc sans surprise que les collégiennes et lycéennes s’y mettent aussi et commencent à adopter massivement le culte de la minceur. Une étude du BEH dévoile ainsi qu’en France, le phénomène de la maigreur touche 19,6% des filles de 11 à 14 ans.

En même temps, la promotion de la minceur favorise le développement de tous les moyens permettant de contrôler son apparence corporelle, allant des régimes minceur aux séances de sport, en passant par la chirurgie, la ceinture abdominale et les médicaments et compléments alimentaires.

Une véritable révolution qui fait la part belle au marché de la minceur ainsi qu’aux industriels de la diététique. Pourtant, encore peu d’entre nous savent que le culte de la minceur comporte des pièges qui risquent d’impacter sur la santé, notamment en faisant naître des troubles alimentaires.

Régime minceur : les pièges à éviter

Régime minceur : les pièges à éviterSi le culte de la minceur n’est plus à son âge d’or ces derniers temps, il n’est pourtant pas encore disparu de nos quotidiens. L’envie de se sculpter un corps mince est toujours présent chez les femmes, et en particulier chez les filles, mais encore faut-il bien suivre les règles du régime minceur.

Au fait, bien des personnes foncent tête baissée dans n’importe quel régime et prennent des risques pour leur santé. Pour éliminer vos kilos en trop tout en contrôlant votre santé, découvrez ci-dessous les pièges à éviter dans un régime minceur, que vous pouvez également consulter sur le site : https://www.envie2maigrir.com/

Erreur à éviter n°1 : expédier son repas

C’est une mauvaise habitude très courante que de manger à toute vitesse à cause d’un emploi du temps trop chargé. Pourtant, cette habitude ne laisse pas du temps au cerveau de savourer le repas tout en favorisant l’accumulation excessive de calories. En revanche, l’idéal consiste à prendre son temps pour vraiment manger, et de cette façon, on vient à bout de cette sensation de faim.

Erreur à éviter n°2 : consommer des calories inutiles

Nombreuses sont les calories qui contribuent à la prise de poids, telles que celles apportées par les jus de fruits, sodas et l’alcool. Or, une étude américaine vient de dévoiler que les boissons sucrées ne permettent pas de stopper la sensation de faim : on avale donc des calories sans pour autant arrêter sa faim de loup.

Erreur à éviter n°3 : manger plus qu’à sa faim

Aux États-Unis comme en France, on observe de plus en plus le ravage des buffets à volonté, ces repas copieux que proposent les restaurants. Cependant, notre organisme n’a aucunement besoin d’une telle quantité de nourriture.

Erreur à éviter n°4 : grignoter entre les repas

Aujourd’hui, bien des personnes font face au phénomène de « l’amnésie nutritionnelle », cette habitude qui consiste à se nourrir sans pour autant avoir faim. Devant la télé ou encore en lisant un livre, cette pratique est pourtant le moyen le plus sûr de grossir. Pour éviter ce piège, mieux vaut s’en tenir à son plateau repas, constitué d’aliments croustillants et savoureux qui mettent fin à sa faim de loup.

Erreur à éviter n°5 : sauter le petit-déjeuner

Les spécialistes de la minceur savent bien que se priver de petit-déjeuner est le meilleur moyen de grossir. En effet, on croit à tort que sauter un repas réduit la quantité de calories que l’on avale. Mais il n’en est rien ! Les individus qui prennent moins de 3 repas quotidiens ont le plus de mal à maigrir ! Et pour cause : l’organisme, privé d’un repas, a tendance à stocker des calories en prévention de ces diètes, ce qui conduit finalement à l’obésité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.