Comment bien choisir son rabot électrique : le guide complet

Un rabot électrique est un des éléments clés du rabotage et de la menuiserie. Artisans menuisiers amateurs ou professionnels ont besoin de cet outil pour parfaire leur travail. Un rabot électrique est indispensable pour le dressage des chants, le rabotage des portes et tout ajustement de pièces faites en bois. Ce guide d’achat vous aidera à choisir le rabot qui convient le mieux à votre besoin.

Pourquoi se servir d’un rabot électrique ?

rabot électrique explications

Pareil à un rabot à main, celui du type électrique est utile pour tous travaux d’ébénisterie. En effet, un rabot est l’outil par excellence pour raboter les pièces de bois.

Si on veut obtenir une surface lisse ou plane, on doit procéder à un rabotage. En d’autres mots, avec un rabot on peut transformer un morceau de bois à l’état brut vers une forme qu’on a désirée.

Un rabot électrique fonctionne à l’aide de lames qu’on attache au tambour. Il est également doté d’une poignée qui permet d’ajuster la profondeur de passe. C’est pourquoi il nous est possible de déterminer au préalable le nombre de bois que nous pouvons raboter. Avec de tel outil, on peut restaurer une table en bois, entretenir ses meubles, dresser les chants ou faire des feuillures, réaliser une déco vintage

Quels sont les critères pour choisir un rabot électrique ?

rabot électrique bosch

Nombreux sont les critères qu’il faut prendre en compte au moment de choisir un rabot électrique :

  • les types de fers des rabots : fers ou lames désigne la même chose. Ce sont des éléments qu’il faut fixer du côté du tambour de l’appareil. En général, un rabot peut comporter plusieurs lames. Cependant, pour certains modèles, ils fonctionnent avec une seule lame. Si on doit travailler avec un bois tendre, il est préférable d’opter pour des fers en acier. Si on veut un appareil plus économique, il faut opter pour des lames HHS. Ces dernières peuvent être réaffutées. Enfin, il arrive souvent qu’on doit travailler avec du bois dur. Le mieux dans ces cas-là est de privilégier les fers en carbure de tungstène.
  • la taille des fers : choisir la taille du rabot est une tâche assez complexe. Pour les bois d’une épaisseur en dessous de 82 mm, il faut utiliser un rabot avec une lame de 82 mm de largeur. C’est le cas pour les chevrons ou les liteaux. Si la taille de la pièce dépasse les 82 mm, il faut opter pour un rabotage en une seule passe. Les lames disposant une puissance allant de 600 à 1000 W sont idéales pour les travaux de dressage ou de dégauchissage. Cependant, les planches ne doivent pas être très larges.
  • le rabot filaire ou sans fil : pour de petits travaux, il faut privilégier les rabots sans fils. En effet, ce genre de travaux demande beaucoup de déplacements et de mobilité. Un rabot électrique sans fil est plus pratique dans ces cas-là. Les rabots filaires sont destinés pour les professionnels. Leur manipulation requiert de l’expérience et du savoir-faire. Effectivement, ils sont difficiles à manier et à utiliser.
  • les différents accessoires : en général, un rabot électrique est vendu avec plusieurs accessoires. Au moment de l’achat de l’appareil, il faut vérifier s’il est muni de rainures en V déposées en dessous de la lamelle. Il doit comporter également d’un cylindre ponceur, d’un support stationnaire, d’un sac d’aspiration, d’un guide et d’une équerre.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.